Etablir son budget

Etape cruciale, votre plan financier ne concerne pas seulement le financement de votre projet proprement dit, mais doit également intégrer les charges financières ultérieures. Il vous permet de déterminer le coût maximum supportable de votre future propriété, compte tenu de vos besoins de liquidités pour la vie courante, vos assurances, votre prévoyance et l'indispensable marge de manœuvre pour faire face aux imprévus.

Calculer le coût mensuel de votre logement

Trouver le bon équilibre
Vos revenus doivent être suffisants pour vous permettre de couvrir sans difficulté les charges de votre bien immobilier. Dans le calcul de vos charges financières, vous devez prévoir, outre les intérêts du crédit, un amortissement régulier du prêt (en général 1% par année) ainsi que les frais d'entretien de votre logement (estimés à 1% par an du prix d'achat).

La charge financière totale ne devrait pas dépasser 1/3 de votre revenu annuel brut. Gardez à l'esprit la possible évolution des taux d'intérêt dans le temps.

Exemple de budget type
Effectuez une simulation de votre projet sur le site de la BCV.

Les principales dépenses à prévoir

Les frais liés à votre acquisition
L'acquisition d'un bien immobilier entraîne différents émoluments, impôts et taxes.

Les frais de notaire, d'inscription au registre foncier, les coûts de constitution d'une cédule hypothécaire, ainsi que les droits de mutation représentent environ 5% du montant de la transaction immobilière dans le canton de Vaud.

Les frais d'entretien du bien immobilier

Hormis les dépenses courantes propres à toute habitation (chauffage, électricité, eau), il faut évaluer les frais d'assurance couvrant votre propriété contre les risques d'incendie, de dommages naturels et de dégâts d'eau, l'assurance ménage, les impôts immobiliers ainsi que les frais d'emménagement : déménageur, mobilier, outillage de jardin, etc.

Les frais d'entretien du bien immobilier devraient également être provisionnés, par exemple sur un compte Immeuble alimenté régulièrement en prévision de travaux futurs : entretien des façades, du toit, des peintures... La provision pour ces frais d'entretien devrait représenter 1% de la valeur du bien par année. Ce pourcentage peut varier en fonction de la vétusté de l'objet.

Constituer vos fonds propres

Quels peuvent être vos fonds propres ?
Pour financer votre projet immobilier, vous devez engager 20% de son prix total (y c. les frais d'achat) en fonds propres :

  • soit des liquidités disponibles (au minimum 10% du prix d'achat total)
  • soit vos avoirs de prévoyance professionnelle (2e pilier)
  • ou ceux de votre prévoyance individuelle (3e pilier)

Vos avoirs de prévoyance peuvent être retirés sous certaines conditions ou mis en gage auprès de la banque.

Vous protéger des aléas de la vie

Votre couverture d'assurance personnelle et familiale
Par ailleurs, il est fortement recommandé d'ajuster votre couverture d'assurance personnelle, afin de pouvoir continuer à assumer vos charges en cas d'imprévu (perte de gain, invalidité, décès). Par exemple, protégez vos proches en complétant votre compte Epargne 3 par une assurance risque. Vous obtenez ainsi une sécurité supplémentaire en cas d'incapacité de gain et mettez votre famille à l'abri de tout souci financier en cas de décès.

Comment calculer votre niveau de couverture ?
Le but est d'éviter aux survivants d'avoir à revendre le bien en cas de décès et, en cas d'invalidité, de se retrouver dans une situation financière intenable.

Il convient de déterminer le niveau de budget « logement » supportable pour chaque situation, afin de fixer les prestations à assurer pour atteindre ce budget en cas de coup dur. Un conseiller BCV abordera bien volontiers la question avec vous et vous proposera le niveau de couverture correspondant à votre situation.

Outils et conseils

Simulateurs

Calculer son budget

Louer ou acheter ?

Convertisseur de devises

Conseils et informations utiles

Brochure "Réaliser votre rêve"

Etude "Le marché immobilier vaudois"

Taux hypothécaires indicatifs